PARLER DU VIN

ANTHOLOGIE

CONTES ET LEGENDES HONGROISES

Les Hongrois sont depuis toujours des buveurs de vin, même si les eaux-de-vie et les bières sont également appréciées. Beaucoup de noms de villages contiennent le mot " bor " (vin) ; dans les chansons, les contes, les poésies, le vin est omniprésent et des noms de famille comme Boros et Bornemisza (celui qui boit ou qui ne boit pas de vin) sont répandus.

Les Hongrois boivent 30 litres de vin en moyenne par an et par personne (les Français 64,5 litres). A table on prend du vin surtout les jours de fête et les jours non ouvrables. Il faut souligner que pour conduire, on doit afficher 0 mg d'alcool dans le sang...

Tokaji Aszu

Le vin hongrois le plus réputé est le Tokaji Aszu (pron. : tokaii assou), résultat des vendanges très tardives dans la région de Tokai (Nord-Est de la Hongrie). Les grains laissés sur les vignes pendant le long automne ensoleillé se dessèchent naturellement et concentrent ainsi beaucoup de sucre. Ces grains cueillis un par un sont pressés et la pâte d'aszu ainsi obtenue est ajoutée ensuite dans du vin blanc de l'année précédente. La qualité de Tokaji Aszu (de 3 à 6 puttonyos) dépend du nombre de hottes (puttony) de pâte d'aszu versés dans un tonneau de Gônc ( 136,6 litres) de vin. Plus on en met, plus le vin devient doux et précieux. Ensuite le Aszu est vieilli en fûts pendant le même nombre d'années (4 puttonyos pendant 4 ans, 5 puttonyos pendant 5 ans et ainsi de suite) avant d'être mis en bouteilles.

Egri Bikavér

Vous pouvez en trouver facilement en France, même dans certaines grandes surfaces. Ce vin se garde très longtemps ; sur la carte du célèbre restaurant Gundel dans les années 1930 figurait du Tokaji Aszu de 1811 ! D'autres vins, rouges et blancs, méritent une dégustation et beaucoup ont des noms poétiques : Sang de taureau (Egri Bikavér) et Fillette d'Eger (Egri leànyka), Feuille de tilleul de Debrö (Debröi hàrslevelü), Tige bleue (Badacsonyi kéknyelü) et Moine gris de Badacsony (Badacsonyi szürkebaràt), etc.

Les ancêtres des Hongrois ont déjà connu les secrets de fabrication du vin avant même leur arrivée dans le bassin des Carpates. Dans leur nouveau pays, les habitants gardaient encore un savoir hérité des Romains qu'ils ont appris aux Magyars. Au XIIIe siècle des viticulteurs français et italiens s'établirent en Hongrie et apportèrent leurs connaissances. Au Moyen Âge. le vin hongrois était exporté partout en Europe et en Russie. Les ravages des guerres successives et le phylloxéra au XIXe siècle détruisirent beaucoup de vignobles dont certains ont été replantés, tandis que d'autres ont disparu. Au début du XXe siècle, la viticulture redevint florissante, mais à cause des deux guerres mondiales et surtout pendant la période communiste, la situation s'est à nouveau dégradée.Depuis une dizaine d'années cependant, beaucoup d'efforts sont faits pour retrouver la qualité exceptionnelle des crus hongrois que le climat, le sol et l'ensoleillement des régions viticoles, conjugués avec le savoir-faire des vignerons, permettent d'obtenir. Aujourd'hui parmi les pays exportateurs de vin, la Hongrie occupe la septième place en quantité après la France, l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne, le Portugal et les États-Unis (1993).

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16315 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14535 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2018 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils