NOS VIGNOBLES DE MOSELLE

LA REGION MOSELLE

Les vignobles situés à flanc de coteaux des rives de la Moselle dans le val de Sierck-les-Bains, autour de Metz et plus au sud vers Vic-sur-Seille donnent des vins frais et floraux produits à partir de trois principaux cépages. Les rouges finement tanniques et les rosés plus fruités sont élaborés à partir du pinot noir. Les blancs, légers et fins sont fabriqués à partir de l'auxerrois et du pinot gris.Bénéficiant de l'appellation d'origine contrôlée, fruit d'un long travail des viticulteurs mosellans, les vins de Moselle se retrouvent aujourd'hui sur les meilleures tables. À découvrir dans tous les bons restaurants Moselle Gourmande ou chez les viticulteurs qui se feront une joie de vous les faire apprécier.

HISTORIQUE

Période antique
C'est la cité de Trèves, située cent treize kilomètres plus au nord sur la Moselle, choisie au iiie siècle comme capitale de l'Empire romain d'Occident qui joua un rôle moteur dans l'expansion de la vigne dans la région de Metz (Divodurum)

Période médiévale et moderne
Travaux des mois ; octobre : vendange et pressurage du raisin. Détail d'enluminure du xve siècle, les Heures de Toul, atelier messin.La culture de la vigne nécessitant une importante main d'œuvre, elle s'est implantée à la périphérie de zones urbaines comme ce fut le cas à Metz où la toponymie en conserve la trace8. Le vin utile au culte est symbole de cohésion sociale et de pouvoir ; aussi les évêques de Metz, Toul et Verdun étaient les premiers viticulteurs. Les communautés religieuses comme l'abbaye que fonda à Gorze l'évêque de Metz Chrodegang, en 749 ou l'abbaye Saint-Vincent fondée à Metz au xe siècle propagèrent la culture et le savoir-faire de la vigne dans la région. Les familles nobles, telles les comtes de Vaudémont et les ducs de Lorraine furent également de grands propriétaires viticoles qui participèrent à étendre la réputation des vins de Lorraine par-delà les frontières.Aux environs de Metz, parmi les vignobles en grand nombre, ceux de Lorry, de Longeville, de Lessy, d'Ancy et d'Augny étaient les plus réputés. Il y avait à Ars un canton appelé de Varennes, qui fournissait un vin excellent qui avait été jugé « digne de la table du roi »

Période contemporaine XiXe siècle.
En 1833, la vigne occupait en Lorraine 34 000 hectares. En 1894, à Metz et ses alentours10, 57 600 hectolitres sortent des « champagneraies » (domaines spécialisés dans les vins effervescents) 6 000 hectares sont exploités pour une production d'environ 400 000 hectolitres. Depuis la fin du xixe siècle, un échange commercial et technique avait lieu entre le vignoble champenois et le vignoble de Moselle. Les Champenois venaient en Lorraine acheter du vin sous pressoir qu'ils transformaient en Champagne, ce jusqu'à la date de la création d'une appellation « Champagne » en 1910 — cet échange technique a néanmoins pu se poursuivre grâce à la présence, en Lorraine, de grands domaines produisant un vin mousseux dont l'Allemagne était friand importateur.Le phylloxéra fait son apparition en 1866 dans la région de Metz, puis atteint progressivement les autres régions lorraines qui subissent à leur tour ce fléau. En 1902, les autorités allemandes créent la station d’expérimentation viticole de Laquenexy afin de tenter de résoudre les problèmes de phylloxera.

XXe siècle
L'essor de l'industrie et la guerre provoquent une pénurie de main-d'œuvre. Pendant la Première Guerre mondiale, la Moselle était annexée par l'Empire germanique qui ne protégeait guère les vins tranquilles, au profit des vins mousseux. Le vignoble de Rombas périclite en 1916. À la fin de la guerre en 1919, les vins locaux se retrouvent bien incapables de rivaliser avec les autres vins français, notamment les vignobles méridionaux pour lesquels le chemin de fer ouvre de nouveaux débouchés. En 1924, les Allemands concluent un traité préférentiel avec l'Espagne pour l'achat des vins, privant la région de son principal client. La perte du marché allemand ne sera jamais compensée par le marché français. Les vignerons introduisent alors Quand de nouveaux cépages, en provenance des régions voisines : müller-thurgau du Jura suisse, gamay et pinot de Bourgogne. L'auxerrois, issu d'une recherche locale au centre de Laquenexy, est une création du docteur Werner, contrairement à ce que laisse croire son nom6,11. Un lent travail d'acclimatation, de nouvelles techniques de vinification, permirent, au fil du temps, de reconstituer le vignoble, puis de retrouver progressivement un niveau de qualité reconnu par l'obtention d'une appellation d'origine délimitée vin de qualité supérieure au sortir de la Seconde Guerre mondiale. L'arrêté du 10 novembre 1946 classe les vins de Moselle en VDQS dans le cadre de la réglementation des prix. Le statut d'appellation d'origine vin de qualité supérieure (AOVDQS) est créé le 9 août 1951. Mais le nombre de vignerons continue de décroître, malgré l'action continue du centre viticole de Laquenexy qui a créé des cépages depuis 190412, et continuera de fournir des pieds de vignes aux producteurs locaux jusqu'en 1992. Les experts lui redonnant une partie de son aura d’antan, les meilleures sélections des producteurs luxembourgeois apparaissent dans les guides. Une partie de cette production provient en fait de la région de Sierck, en Moselle.
En 1986, bien que le département compte une surface de 900 hectares délimités en zone VDQS « Vin de Moselle », seuls une dizaine d'hectares sont alors en mesure de produire du vin de Moselle VDQS. La mobilisation des viticulteurs mosellans organisés en un Syndicat des viticulteurs de la Moselle va se conjuguer à l’action d'une commission départementale d’encouragement à la production viticole qui est créée dans un objectif de diversification agricole et de valorisation de l’image touristique du département. Des essais sur les cépages, les porte-greffes et les modes de conduite de la vigne sont ainsi menés par le centre viticole de Laquenexy en collaboration avec les viticulteurs, l'INRA de Colmar, le Centre technique interprofessionnel de la vigne et du vin (ITV) et l'INAO, sur une parcelle acquise à Scy-Chazelles par le Conseil général

XXie siècle : Le 16 novembre 2010, l'INAO a validé la demande en cours et ainsi accordé la nouvelle appellation d'origine contrôlée « Moselle

LOCALISATION

Le vin de Moselle, est un vin français d'appellation d'origine contrôlée. Il constitue le vignoble le plus septentrional de France. Auparavant une appellation d'origine VDQS par l'INAO était en vigueur sous le nom « Moselle » ; la dénomination antérieure « Vins de Moselle » qui avait vu le jour après la Seconde Guerre mondiale avec l'arrêté du 9 août 1951, avait été remplacée par « Moselle » le 13 avril 1995. Un classement en AOC à la suite de l'ouverture d'une procédure a abouti favorablement le 16 novembre 2010. L'appellation d'origine contrôlée Moselle entre en vigueur avec le décret du 14 novembre 2011 abrogeant l'arrêté de 1955. Vingt-et-un producteurs exploitent 60 hectares de vignes (dont 40 ha sont classés en appellation moselle), principalement sur les côtes de Moselle dans le pays messin et le val de Sierck-les-Bains (au sud des vignobles de la Moselle germano-luxembourgeoise). L'appellation d'origine vin délimité de qualité supérieure (AOVDQS) « moselle » avait remplacé l'AOVDQS « vins-de-moselle » le 13 avril 19954 ; elle vient de recevoir l'avis favorable de l'INAO pour passer en appellation d'origine contrôlée, le 16 novembre 2010. Parmi ces 60 hectares, environ 6 hectares sont exploités dans la vallée de la Seille. Il s'agit de vins tranquilles blancs, rouges ou rosés, qualifiés couramment de « secs ». Les cépages majoritairement utilisés sont l'auxerrois (cépage originaire de cette région6) et le pinot noir.

LES APPELLATIONS

La région viticole de la moselle ne possède pas d'appellations viticoles AOC.
Une seule appellation: A.O.C.V.D.Q.S pour les vins de la région de Moselle.

LE TERROIR

Le vignoble de Moselle est principalement installé sur le plateau liasique et triasique, à la bordure orientale du bassin parisien. Les sols du vignoble sont généralement argilo-calcaires, plus ou moins caillouteux.Les expositions sud et sud-est établies sur de très bonnes pentes caractérisent la majeure partie du parcellaire viticole. L’altitude dépasse rarement 250 mètres

LE CLIMAT

Le climat se caractérise par la combinaison d’influences continentales et océaniques, occasionnant des contrastes thermiques accusés entre été et hiver, la vallée de la Moselle bénéficiant de températures légèrement plus douces. C’est un facteur important car il favorise la croissance de la vigne et donc la qualité du vin. Le vignoble de Loraine bénéficie d’un climat océanique à tendances septentrionales et continentales. Les saisons sont bien marquées. Les précipitations du au climat océanique, peuvent être nombreuses mais bien réparties sur l’année avec 740mm d’eau par an sur 163 jours. Il y a une forte amplitude thermique due à l’influence continentale. La moyenne des températures est de 10° par an. L’influence du massif des Vosges apporte beaucoup d’humidité (70% à 90% de la composition de l’air dans cette zone) ainsi que du brouillard. La moyenne d’ensoleillement est de 1 580 heures par année.Le vignoble bénéficie d'une exposition sud et sud-est qui lui procure un bon ensoleillement. La présence de la Moselle au bas des coteaux tempère la rigueur climatique. Les hivers sont froids.

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16309 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14503 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2017 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils