DIVERS NEWS SUR LES VINS

LE VIN BLEU ?

« Oubliez tout ce que vous savez sur le vin. Oubliez les traditions et oubliez que nous parlons du liquide qui représente le sang du Christ à la messe » annonce Gïk sur son site. Photo : Gïk Live!

Produite en Espagne, la gamme Vindigo n’a pas le droit d'indiquer « vin de la Méditerranée » sur ses bouteilles pour la fédération des vins de pays Inter Med, appuyée par l’INAO.

Avec le lancement de la marque Vindigo par le négoce sétois Méditerravin, le vin bleu a été baptisé « tendance de l’été » par les médias (du Parisien à BFM TV, sans oublier, logiquement, France Bleu), Mais si le buzz coloré autour de ce chardonnay espagnol suscite la curiosité des consommateurs, il irrite au plus au point Inter-Med. Défendant les vins à Indication Géographique Protégée Méditerranée, la fédération ne supporte pas la mention « vin bleu de Méditerranée » qui apparaît sur l’étiquette et les supports de communication de Vindigo.
« Ce vin espagnol utilise abusivement le terme Méditerranée » affirme un communiqué d’Inter-Med, qui rappelle que cette dénomination « constitue le nom d’une indication géographique protégée viticole, enregistrée au niveau européen, et qui bénéficie en tant que telle d’une protection sur l’ensemble du territoire ». Cette grille de lecture est partagée par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), qui a récemment demandé par courrier à Vindigo de « supprimer la référence à Méditerranée sur l’étiquetage et dans la communication de la cuvée ». Les fraudes travaillant également sur le dossier, indique Inter-Med.

SARL Méditerranée : Apparemment débordées par l’afflux de demandes et commandes sur son standard téléphonique et sa page Facebook (le site web étant en construction), les équipes de Vindigo n’ont pas répondu à nos sollicitations pour indiquer les suites données à cette mise en garde. Que ce soit pour le marketing de leur produit, mais aussi le nom de leur société, Méditerravin, qui devait initialement s’appeler… SARL Méditerranée, comme le rapporte le Midi Libre.

À noter que la marque Vindigo n’apparaît pas dans les registres de l’INPI. La marque vin bleu (et sa déclinaison blue wine) est déposée, elle appartient depuis 2014 à une cave coopérative vosgienne, les Producteurs Réunis Des Coteaux Du Monfort. - crédit photo : Vindigo

Coloration naturelle : l'apport d’anthocyanes aussi en débat :
Semblant submergé par l’intérêt fulgurant pour son produit (vendu 12 € en ligne), Vindigo fait face à une autre polémique, liée à son signe distinctif même : sa coloration naturelle. D’après l’entreprise sétoise, ce vin est produit en Espagne « à base de raisins 100 % chardonnay, macéré avec des extraits de peau de raisin », le produit fini devant « sa couleur bleue élégante à un pigment naturel trouvé dans la peau de raisin, l’anthocyane ».

« Je ne vois pas comment l'apport d'anthocyanes extraites du marc de raisin rouge peut rendre ce vin bleu. Même si l'on a déjà réussi à isoler en laboratoire des pigments dérivés d'anthocyanes qui présentent une couleur bleue en milieu acide, ces derniers sont présents en quantités infimes dans les marcs et les vins » critique Véronique Cheynier, directrice de recherche à l’Institut National de la Recherche Agronomique à Sciences et Avenir. Dont l’article souligne que « la polémique a en fait précédé en Espagne, où un "vin bleu" est apparu courant 2015, "Gïk", qui devait sa couleur bleue aux anthocyanes… mais aussi à des pigments d'indigotine (E132), dont la présence n'était pas explicitement indiquée sur l'étiquette. Au point que des supermarchés français, ayant importé le produit, ont dû finir par le retirer des rayons. »

Une histoire que souhaite préciser Gïk, qui fait savoir à Vitisphere que ce retrait a été dû à la réglementation européenne : « le terme "vin bleu" n'est pas permis, car il ne fait pas partie des 17 catégories de vin inscrites. Donc personne ne peut l'étiquetter ainsi. Nous avons changé la formulation pour l'Europe, "99 % vin et 1 % jus de raisin" et somme dans la catégorie des "autres boissons alcooliques". » Pour éviter cet étiquetage, Gïk a lancé une pétition en ligne pour qu'une catégorie "vin bleu" soit reconnue par l'Union Européenne.

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16703 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14706 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer toujours avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2018 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils