QUOI DE NEUF SUR LE VIN ?

Une nouvelle étude étaye l'hypothèse d'un effet protecteur des composés du vin contre la covid-19

In vitro, l’acide tannique présent dans le raisin et le vin inhibe deux enzymes clé du coronavirus. A son contact, ce dernier ne peut plus pénétrer dans les cellules humaines.
En fin d’année, des chercheurs américains ont montré in-vitro que les polyphénols présents dans le raisin et le vin perturbent la manière dont le virus Sars-Cov2 à l’origine de la Covid-19 se réplique et se propage.
L’Université de médecine de Taïwan a découvert que les tanins du vin inhibent efficacement l'activité de deux enzymes clés du virus, qui ne peut alors plus pénétrer dans les tissus cellulaires

"Le composé naturel le plus efficace"

 « De tous les composés naturels que nous avons testés au laboratoire, l’acide tannique est le plus efficace » a affirmé Mien-Chie Hung, biologiste moléculaire et président de l’Université sur la chaîne de télé TVBS. Il a d’ailleurs rappelé les bons résultats obtenus avec traitements expérimentaux à l’acide tannique en 2003 lors de la pandémie de SRAS. Le chercheur a bon espoir qu’un traitement pharmaceutique soit prochainement développé. En attendant, il recommande aux citoyens de consommer des aliments et des boissons riches en tanins pour renforcer leur immunité. « C’est le cas du raisin, du vin, de la banane, du thé, et des légumes

Des composés du raisin bloquent une enzyme clé du virus de la covid-19

D’après des chercheurs américains, les flavanols et proanthocyanidines du raisin et du vin empêchent le virus du SRAS-CoV-2 de se fixer sur les cellules humaines. Ces polyphénols également présents dans le thé vert et le cacao pourraient ainsi aider à lutter contre la pandémie. On connaissait les propriétés antivirales de certains fruits comme le kaki. Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord viennent de constater que des extraits bruts de thé vert, de cacao, et deux variétés de la famille des muscadines (Vitis rotundifolia) récoltées aux Etats-Unis comme raisin de table ou de cuve sont également capables de freiner l’activité du SRAS-Cov-2 à l’origine de la Covid-19.
« Ces aliments abondants en flavan-3-ols et en proanthocyanidines perturbent la manière dont le virus se réplique et se fixe aux cellules humaines » indique De-Yu Xie, l’auteur principal de l'étude.

"Expériences in vitro "
Les chercheurs ont réalisé des expériences in vitro en laboratoire pour découvrir que ces polyphénols compliquaient la vie du virus en se liant à sa protéase Mpro et assurent qu’ils auraient toute leur place dans une thérapie contre la pandémie.

En avril, une équipe chinoise avait synthétisé deux composés inhibiteurs de l’enzyme Mpro, avec de bons résultats in vivo sur le chien et la souris. Ils avaient publié leurs travaux dans la revue Science. par Marion Bazireau

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16855 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14937 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer toujours avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2022 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils