TENDANCE DES VINS BIO

Depuis plusieurs années, les producteurs se sont lancés dans le marché bio et le marché est entrain d'exploser sur le net. Les achats de vin sur internet se multiplient chaque jour et la progression journalire est surprenante mais réelle. De nouveaux sites apparaissent chaque jour dédiés au commerce du vin. Cet engouement profite pour plusieurs raisons : d'abord la nouvelle génération, donc les plus jeunes sont sans doute les plus écolos, on estime environ à 8% la surface viticole cultivée en "bio" soit environ 2 fois plus qu'il y a 4 ans et enfin la grande distribution est à la traîne et commence petit à petit à installer ces vins bio sur leurs rayons.

DIVERSITE DES VINS BIO

Vins issus de la culture raisonnée :
La lutte raisonnée oppose aux traitements chimiques massifs de la méthode classique un traitement adapté à chaque situation et tente de minimiser les interventions chimiques au strict nécessaire. Intermédiaire entre le mode de production traditionnel et biologique, elle utilise des produits agropharmaceutiques, mais sans excès. Elle se définit comme une viticulture respectueuse de l’environnement, économiquement viable pour le producteur. Ses méthodes vont chercher à maintenir une diversité biologique de l’écosystème viticole et des ses alentours.
L’économie des traitements chimiques sur le vignoble est possible par des méthodes de substitutions basées sur l’observation de la météo.
Le temps conditionne la présence de ravageurs ou de champignons. En anticipant les risques de maladies ou les attaques par les ravageurs, le viticulteur peut trouver le traitement approprié. Il ne va pas pulvériser quinze fois dans l’année si cinq traitements suffisent, à condition qu’ils soient prodigués au bon moment.


Vins issus de la viticulture biologique :
Le vin biologique existe officiellement depuis très peu de temps (2012). Avant, il ne prenait en compte que la viticulture et non la vinification. Cette démarche oblige dorénavant à n’ajouter aucun traitement synthétique et d’insecticide dans les vignes et, depuis peu, propose à réduire (très légèrement) les intrants lors de la vinification. Par contre, elle autorise l’acidification, la désacidification, le traitement thermique, l’ajout de tanins, l’ajout de copeaux de bois, de soufre, les levures industriels…"Le vin bio est réglementé par un cahier des charges européen. Il garantit qu'aucun produit chimique n'a été utilisé pour traiter les vignes, qu'aucun herbicide n'a été répandu pour se débarrasser de l'herbe, ce qui impose de travailler de manière mécanique. Pour la fertilisation, seuls les produits naturels sont autorisés, comme par exemple le fumier de bergerie composté.

Vins issus de la viticulture biodynamique :
Le terme de vin bio est officiellement reconnu depuis aout 2012 par Bruxelles. Les autorités européennes se sont entendues pour définir ce qu'est un vin bio, en établissant un cahier des charges pour la direction des vignes (qui existait déjà) et un pour la vinification (ce qui est une nouveauté). La viticulture biodynamique vise, de façon générale, à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne. Cette démarche consiste à intensifier les échanges entre la plante et son environnement (terre et air), de façon à obtenir de meilleurs raisins et donc de meilleurs vins.Pour le vin biodynamique, il n'y a pas de règlement européen. Deux certificateurs importants régissent la production de vins biodynamiques : Demeter et Biodyvin. Les deux organismes demandent que les vins soient préalablement en agriculture biologique. La biodynamie est basée sur les écrits du philosophe autrichien Rudolf Steiner (1861-1925). Les vignerons biodynamistes utilisent des préparations pour favoriser la biodiversité dans le vignoble. Les astres sont également importants pour eux. Ces méthodes représentent une étape supérieure vis-à-vis de l'agriculture biologique.

Vins dits "Végétaliens" :
Ils excluent de leur alimentation la viande, le poisson et les fruits de mer. Le "collage", consistant à clarifier le vin, est régulièrement réalisé à partir d’ingrédients provenant d’animaux. Les principaux agents de collage provenant d’animaux sont :
- La gélatine – Obtenue par l’ébullition prolongée de la peau, des os d’animaux (principalement des cochons et des bovins) ou de poissons. La gélatine provient de l’hydrolyse partielle du collagène. La gélatine est principalement utilisée pour les vins rouges.
- La colle de poissons / Ichtyocolle – Obtenue à partir de la peau et du cartilage des poissons. Cette colle est utilisée pour les vins blancs et les vins rouges.
- La caséine – Principale protéine du lait. Elle est utilisée pour le vin blanc.
- Le blanc d’œuf / l’albumine - Est employée pour assouplir les vins rouges tanniques.
- Le sang - Valable pour les vins anciens car suite à la maladie de la vache folle, le sang n’est plus autorisé en Europe depuis 1997.

Vins dits "Végan" :
Ils vont plus loin en limitant leur alimentation exclusivement aux produits issus du monde végétal (végétalien) Origine du terme « végane » en français : Ce terme officiellement enregistré par le dictionnaire français en 2015 (Le Petit Robert) est adapté de l’anglais « Vegan ». Son usage prédomine aujourd’hui l’utilisation de l’équivalent français « végétalien » par sa plus grande facilité d’utilisation et sa plus grande compatibilité internationale (forte influence d’Internet et des réseaux sociaux). Il est aujourd’hui convenu d’adapter (le produit) : Produit exempt de toute substance d’origine animale, n’ayant fait appel à des agents techniques d’origine animale et n’ayant été testé d’aucune façon sur eux. La fabrication d’un produit explicitement végane impose la cherche d’exclusion, autant que possible, de toute forme de participation au commerce des animaux depuis sa formulation jusqu’à l’emballage.

Vins dits "Naturel" :
Les vins naturels sont ce qui se rapproche le plus d’un vin végan, car il ne sont généralement pas collés.Pas de pesticides, pas de sucre ni de levures ajoutés, très peu de soufre. S’il n’y a pas de définition officielle pour le vin naturel, on peut le définir comme une version plus poussée des vins biologiques. En effet, la viticulture biologique ne réglemente que le travail dans la vigne: elle interdit l’utilisation de produits chimiques de synthèse et limite le recours à certains produits chimiques naturels, dont les sulfites (le soufre). Le vin naturel (cf : qu’est ce que le vin naturel ?) combine donc ces deux méthodes mais va encore plus loin en autorisant aucun intrants ni techniques visant à modifier le jus originel, mis à part le soufre… Il existe aussi une autre section dans les vins naturels encore plus « jusqu’au boutiste », les vins Sans Aucun Intrants Ni Sulfites (S.A.I.N.S). Voici ci-dessous un exemple de la différence entre ces démarches :
Vin conventionnels rouge normes E.U : 160 mg/litre de soufre
Vin rouge issu de l’Agriculture Biologique : 100 mg/litre de soufre
Vin rouge Demeter (biodynamique) : 70 mg/litre de soufre
Vin rouge Association des Vins Naturels : 30 mg/litre de soufre

Vins dits "S.A.I.N.S" :
(Sans Aucun Intrant Ni Sulfite "ajoutés) sur 100% de son activité vinicole.Quelles que soient les pratiques (travail des sols, enherbement naturel, etc.) et les labels, un vigneron de l’Association des Vins S.A.I.N.S. ramasse inévitablement et à 100% de son activité viticole des raisins mûrs, manuellement et exempts de tous produits chimiques de synthèses et moléculaires.La qualité alimentaire optimale des raisins est l’exigence de l’Association des Vins S.A.I.N.S. La transformation de la matière « jus de raisin en vin » s’effectue naturellement et seulement par l’action des levures et des bactéries indigènes.Un vigneron de l’Association des Vins S.A.I.N.S., grâce à l’expérience, s’adapte aux saisons et élève ses vins sans utiliser, à aucun moment des différents processus de fermentations et des mises en bouteilles les produits de laboratoire ou les technologies visant à accélérer la stabilité ou la modification des jus. Les sulfites et autres intrants oenologiques, sur 100% de l’activité viticole, ne sont par conséquent pas utilisés.


[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16801Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14851 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer toujours avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2020 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils