GUIDE DU SAVOIR SUR LA VIGNE ET LE VIN

HISTOIRE DE LA VIGNE DEPUIS L'ORIGINE

LA VIGNE : ses origines

Dans l’Egypte antique, les fresques représentent des scènes de vendanges, ce qui atteste bien que les égyptiens élaboraient leur vin et consommaient…sans modération

L’Orient ancien, comme peuvent en témoigner tablettes et papyrus, connaissait déjà le vin. En Grèce, on connaissait le principe de fabrication . Mais il fût introduit en Gaulle par les Romains. Dès lors vont naître les plus célèbres vignobles : le Bordelais ( I er siècle ), la Bourgogne ( IIième siècle ),la Vallée de le Loire et l’Alsace ( IXième siècle ), la Champagne (Ivième siècle ), Le Rhin et la Moselle (IV ième siècle ).

A l’état primitif, la vigne est une liane. Il est très difficile de dater l’apparition des premières vignes cultivées. La vigne est avec le blé, une des plus anciennes cultures.Géographiquement, la Transcaucasie, (actuelles Géorgie, Arménie et Azerbaidjan) semblerait avoir été le berceau de la viticulture.Comme en atteste les plus anciennes traces iconographiques, on produisait également du vin dès la IV dynastie des Pharaons Depuis le Proche-Orient et la Perse, la vigne se propage vers l’est, en Inde et en Chine. Mais c’est vers l’ouest que la vigne va conquérir le monde. Après les Phéniciens, les Grecs et les Romains contribuèrent à la propagation de la culture de la vigne en Europe et assurèrent le commerce du vin, mais aussi dans tout le bassin méditerranéen.
2500 ans avant J.-C.: Les bas-reliefs égyptiens révèlent en Mésopotamie et dans la région du Nil la présence d’une viticulture déjà organisée :

VIe siècle avant J.-C.: Introduciton de la vigne à Massilia, antique colonie grecque de Marseille.

525 ans avant J.-C.: Développement du commerce maritime en Méditerranée.

500 ans avant J.-C.: Présence d’un vignoble en Inde.

200 ans avant J.-C.: Existence d’un vignoble en Chine sous la dynastie des Hun
.

EPOQUE GALLO-ROMAINE : la vigne

Les Romains créent en Gaule narbonnaise un important vignoble qui “abreuvera” toute la Gaule de ses vins, et bientôt Rome elle-même. Au Ier siècle, un événement boulverse l’histoire de la viticulture: les Allobroges du Dauphiné créent une nouvelle variété de vigne: l’Allobrogica résistante aux hivers rigoureux. Parallèlement, les Bituriges Vibisci, pour profiter de leur position commerciale, implantent un vignoble à Burdigala (Bordeaux) grâce à l’importation d’un nouveau cépage: le Biturica, adapté à un climat pluvieux. La viticulture gagnera peu à peu toute la Gaule.

125 ans avant J.-C: Les Romains créent une grande province viticole traversée par la voie Domitienne: la Narbonnaise.( languedoc).La viticulture remonte le Rhône jusqu’à Lyon, puis arrive en Bourgogne, et continue jusqu’au Rhin et en Autriche. Dans le même temps, longeant la Garonne, elle parvient à Bordeaux. Dès le III ième siècle , la vigne occupait déjà les régions qu’elle couvre aujourd’hui.

L’an 80: “Burdigala” devient la capitale de la province d’Aquitaine.

L’an 92: L’empereur Domitien ordonne l’arrachage des vignes en Gaule dans certaines régions réputées médiocres.( Rome subit le contrecoup de cette expension de la vigne, la surproduction des crus provoque des chutes de prix vertigineuses.)

L’an 270: Le sage et vaillant Probus accordera à tous les citoyens, et en particulier aux Gaulois (Gallis omnibus), ledroit de planter la vigne, de faire et de vendre du vin.
Expansion de la vigne en France à partir du vignoble méditerranéen
· Ier siècle: Vallée du Rhône
· IIer siècle: Bourgogne, Bordelais et sud-ouest
· IIIe siècle: Vallée de la Loire
· IV siècle: Champagne

MOYEN AGE : Les Vignobles

C’est au Moyen Age que se dessine une nouvelle géographie viticole. Devenu le premier personnage de la cité, l’évêque entretient autour de celle-ci un vignoble de qualité. Les monastères s’installent dans les sites propres à la viticulture pour satisfaire les besoins liturgiques d’une part, mais plus encore afin d’assurer au mieux leur devoir d’hospitalité. A une époque où les moyens de transport n’avaient guère évolué depuis l’Antiquité, 750 000 hectolitres de vin de Bordeaux étaient exportés chaque année vers l’Angleterre.

1098: L’abbé Robert de Molesmes fonda à Citeaux une communauté religieuse; les Cisterciens deviendront progressivement les maîtres de la viticulture monastique.

18 mai 1152: Aliénor d’Aquitaine épouse Henri II Plantagenêt; ce mariage favorise les exportations de vin de Bordeaux à destination de l’Angleterre.

1241: “Le priviège des vins de Bordeaux”; le port de Bordezux dictait sa loi aux vins du “Haut-Pays”; ces derniers devaient attendre que toute la récolte bordelaise soit vendue avant de pouvoir remonter la Garonne et embarquer eux-mêmes sur les navires des acheteurs étrangers.

1336: Création du vignoble du Clos de Vougeot en Bourgogne.

1395: Le duc de Bourgogne Philippe le Hardi interdit la culture du gamay en bourgogne au profit du Pinot noir.

LE COMMERCE DES VINS FRANÇAIS : leur expansion

Au XVIe siècle, les Hollandais favorisent en France, dans tout le Sud-Ouest, la production massive de vins blancs destinés à être distillés et transformés en “Brandevin”. Ainsi se crée un marché européen de l’eau-de-vie de Cognac et d’Armagnac. Dès la fin du XVIIe, l’utilisation généralisée de la bouteille et du bouchon permet de mieux transporter et conserver le vin. Au XVIIe, chaque vignoble produisait et ne consommait que son propre vin, car les moyens de transport étaient alors insuffisants et très lents. Il fallut attendre le XIXe et le chemin de fer qui fit du vin une boisson nationale.

1579: La Hollande acquiert son indépendance, ce qui favorise ses échanges commerciaux avec la France.

1668: Promu maître cellérier de l’abbaye d’Hautvilliers en Champagne, dom Pérignon découvre le principe de l’effervescence, la technique des assemblages et du dégorgement…

1776: L’édit du Turgot permit la libre circulation des vins en France, et mit fin au “privilège des vins de Bordeaux”.

1790: Loi pour la protection du consommateur qui réprime la tromperie et les falsifications des denrées et boissons.

1857: Naissance de la compagnie du chemin de fer reliant paris à la Médterranée, qui ouvre la voie aux vins du Midi.

LE PHYLLOXERA : Fléau de la Vigne

C’est alors qu’éclata la crise du phylloxéra. Ce minuscule puceron jaune venu des Etats-Unis, qui s’attaque aux racines de la vigne, détruisit progressivement la presque totalité du vignoble français. En 1885, la récolte nationale passe de 80 à 25 millions d’hectolitres. Finalement, le remède fut trouvé: on greffa les cépages français sur des porte-greffes américains naturellement résistants à l’insecte: la reconstitution du vignoble fut alors possible. La crise phylloxérique entraîna une pénurie de vin, encourageant la fraude et la fabricaiton de vins artificiels. En 1889, la loi du 14 août donne la définition légale du vin: “produit de la fermentation complète ou partielle du raisin frais ou jus de raisin frais”.

1854: L’oïdium s’attaque au vignoble français.

1857: Mise au point du procédé de soufrage des vignes pour lutter contre l’oïdium par Mr Mares, vigneron

1864: Première apparition du phylloxéra dans le Gard.

1868: Identification du “phylloxéra vastarix”, par le botaniste Jules Planchon de la faculté de pharmacie de Montpellier.

1907: Surproduction et chute des cours du vin; la crise de mévente entraîne la révolte des vignerons du Midi.

XX ième SIECLE : Le Vignoble

La France se dote d’un système de protection des grands vins, celui des Appellations d’Origine Contrôlées. Dans le même temps, l’étude du vin engendre de réels travaux scientifiques; la vulgarisations des connaissances, et les progrès de la recherche permettent désormais de valoriser au mieux les qualités potentielles du raisin. L’oenologie moderne apporte aux terroirs la possiblilié d’exprimer leurs caractères spécifiques, permet à la vinification de connaître une véritable révolution technologique. Dans ce mouvement général, caractérisé par une augmentation constante de la qualité, la France demeure un modèle de référence.
1866: Pasteur mène ses travaux sur le vin, ses maladies et les nouveaux procédés pour le conserver et le faire vieillir.

1905: Mise en place du service de la Répression des Fraudes.

1935: Naissance des AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine).

1945: Création des VDQS (Vins Délimité de Qualité Supérieure)

1955: Institution du diplôme national d’oenologue

1956: Les gelées de février foudroient le vignoble français et plus particulièrement la moitié sud du pays.

Aujourd’hui, la vigne est présente sur tous les continents, le la France second producteur mondial derrière l’Italie peu encore se vante d’avoir les plus beaux vins du monde

 

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16309 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14503 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2017 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils